Marche intermittente Saint-Henri / Pointe Rouge et retour

Publié le par Eterlutisse

Marche intermittente Saint-Henri / Pointe Rouge et retour

La journée idéale pour une balade. Le ciel est lumineux, les nuages invitent à la rêverie. La dernière fois depuis le plancher des vaches -Chemin de Saint-Louis au Rove-, l'espace vert sous le Grand Littoral m'appelait de sa nature verdoyante.

J'ai donc taillé par la colline sur laquelle serpente un petit chemin depuis le Boulevard Henri-Barnier jusqu'à Grand Littoral. C'est un paysage époustouflant, la mer, les îles, le port autonome, je lui tourne le dos, économisant mon souffle. La montée est raide mais la prairie en ce printemps est pleine de couleurs. J'analyse les informations que mon œil reçoit : des graminées, l'orge que de rat, le fol avoine,des papiers ayant entouré des cornets de glace, des chardons marie, des buissons de genêts, un emballage de Mars, des grappes de valérianes, des colonies de plantins, un sac Mc Donald... Ensuite j'ai traversé la galerie marchande. Le sol lisse semblait ralentir mes pas. Les mannequins sur des posters géant m'aguichaient tels des sirènes. Les photos de sandwichs surdimensionnés interpellaient mon estomac au passage. Je m'amusais de leurs vaines tentatives, mon aventure était ailleurs !

Après le parking me voilà enfin dans le parc. La prairie est caillouteuse et sèche. Sur la carrière du centre équestre, les poneys et leurs cavaliers tournent au trot. Un peu plus loin j'ôte mes écouteurs pour être attentive au concert des grenouilles.

En passant de AMR à MP3 j'ai gagné une vocalise made in AVS audio converter mais on entend quand même les grenouilles :)

Marche intermittente Saint-Henri / Pointe Rouge et retour

Pour continuer à m'accompagner, un peuplier a fait frissonner ses feuilles en un chant très mélodieux. J'ai croisé un promeneur.

Heureuse de retrouver une marque du GR2013 même si nos chemins se croisaient fortuitement cette fois. Le passage que je comptais emprunter vers le parc Bregante était "mon" passage avant d'être dans le guide. Pendant un moment j'ai erré dans un labyrinthe d'herbes hautes et puis je suis entrée dans le passage magique...

Marche intermittente Saint-Henri / Pointe Rouge et retour
Marche intermittente Saint-Henri / Pointe Rouge et retour
Marche intermittente Saint-Henri / Pointe Rouge et retour

Le parc Bregante est désert, c'est l'heure du déjeuner. De droite et de gauche des mouvements furtifs attirent mon œil et mon oreille. Lézard ou lutin ? L'un d'eux accepte de se laisser approcher, je prends ça comme un adoubement.Tout en bas, les platanes donnent un concert, j'hésite à m'asseoir pour les écouter mais j'ai trop envie de marcher.

Marche intermittente Saint-Henri / Pointe Rouge et retour
Marche intermittente Saint-Henri / Pointe Rouge et retour

Au sortir du parc, j'ai envie de prendre une tangente, j'essaye la charmante ruelle "traverse de l'aqueduc" qui se révèle malheureusement sans issue pour moi. Mais c'est sans compter le GR2013 qui une fois de plus me sauve la mise. Je prends donc la rue suivante et circule au calme vers le lycée Saint Exupéry. Là, j'ai eu une vision magnifique : l'ange de Carlo Sarrabezoles et la tour CMACGM rivalisant à savoir qui serait le plus haut.

J'aurai dû continuer sur le chemin de la Madrague-Ville mais j'ai tourné dans le boulevard Balthazar Blanc qui abrite de jolis pavillons vestiges d'une gloire passée, coincée entre les immeubles récents et les barres d'habitat collectif toutes proches.

Marche intermittente Saint-Henri / Pointe Rouge et retour
Marche intermittente Saint-Henri / Pointe Rouge et retour

Arrivée sur la rue de Lyon je fais un Bon Usage du Service des bus. Je chausse le 25 et glisse sur la ligne droite jusqu'à Bougainville. Ensuite, l'avenue Roger Salengro me chasse avec ses travaux, je bifurque au niveau des Dock de Sud direction le Galet ! La tour CMACGM m'offre un spectacle étonnant, elle devient transparente. Par un jeu de reflets, il semble que je peux voir les nuages qui passent derrière elle. La sensation est troublante... Exposition sur les livres animés aux archives départementales : une collection d'ouvrage est présentée, on peut en manipuler virtuellement ou tactilement, d'autre seulement en vidéo. On peut écouter des histoires -j'ai écouté un extrait qui racontait le voyage de deux petits esquimaux-. J'ai joué un moment à trouver les 12 erreurs sur deux images jumelles et chercher les visages de 15 géants dans un paysage. La scénographie nous plonge dans une ambiance intimiste propice à la découverte des livres. Il fait sombre, des voix murmurent des histoires de loin en loin, on voyage de vitrine en vitrine, des miroirs déformants nous font entrer dans une autre dimension, rêve éveillé...

Marche intermittente Saint-Henri / Pointe Rouge et retour

Je longe le trajet du tram pour aller voir s'il ne se passerait pas quelque chose au FRAC. Il faudra attendre le 26 mai, Eric Hattan s'en va dans quelques jours.

Ensuite, la rue de la République, une envie de frites me fait remonter la Canebière jusqu'au cours Belsunce où j'ai droit à une double portion. Je les déguste avec la sauce légèrement pimentée et le ketchup qui les accompagnent et de redescends pour prendre le bateau-bus pour la Pointe Rouge.

Marche intermittente Saint-Henri / Pointe Rouge et retour

Rapidement seule à l'avant, je reçois avec bonheur des baquets d'eau écumante. Face à moi une dame endormie que je ne quitte pas des yeux. Elle regarde les nuages qui passent au-dessus d'elle. Son long cou gracile, ses petits seins qui pointent, son ventre arrondi par la maternité et les tours du Roy d'Espagne qui la parent de dix longs doigts hypertrophiés.

Pour sécher, il ne me restait plus qu'à rejoindre le Vieux Port à pied. Je suis passée par les plages...

Une empreinte orpheline -celle de gauche- face à la mer, je lui ai donné sa paire pour qu'elle se sente moins seule.
Une empreinte orpheline -celle de gauche- face à la mer, je lui ai donné sa paire pour qu'elle se sente moins seule.Une empreinte orpheline -celle de gauche- face à la mer, je lui ai donné sa paire pour qu'elle se sente moins seule.

Une empreinte orpheline -celle de gauche- face à la mer, je lui ai donné sa paire pour qu'elle se sente moins seule.

Marche intermittente Saint-Henri / Pointe Rouge et retour

Et patati et patata, barbe à papa. J'ai continué par la Corniche que je longe habituellement en voiture. J'avais envie de me perdre un peu dans le quartier du Roucas Blanc. J'ai pris la traverse Chanot et puis d'autres que mon esprit oublieux ne peut plus nommer. Mon esprit obsessionnel a détourné les tags pour me replonger dans l'univers calvoïen. Je me suis imaginée que les murs de la ville aussi désespéraient de lire "..., hymne à l'hiver".

Marche intermittente Saint-Henri / Pointe Rouge et retourMarche intermittente Saint-Henri / Pointe Rouge et retour

...Notre Dame...jardin Puget...Corderie...Vieux Port...bateau-bus vers l'Estaque...Panisses tout chauds...passages secrets...home sweet homme !

Les photos sont du dimanche 20 avril, parce qu'aujourd'hui je mangeais des panisses ;p, on ne peut pas tout faire !Les photos sont du dimanche 20 avril, parce qu'aujourd'hui je mangeais des panisses ;p, on ne peut pas tout faire !
Les photos sont du dimanche 20 avril, parce qu'aujourd'hui je mangeais des panisses ;p, on ne peut pas tout faire !
Les photos sont du dimanche 20 avril, parce qu'aujourd'hui je mangeais des panisses ;p, on ne peut pas tout faire !Les photos sont du dimanche 20 avril, parce qu'aujourd'hui je mangeais des panisses ;p, on ne peut pas tout faire !

Les photos sont du dimanche 20 avril, parce qu'aujourd'hui je mangeais des panisses ;p, on ne peut pas tout faire !

Commenter cet article