Le nouveau cabinet des fées de Louis Batissier

Publié le par eterlutisse

L'introduction est bien utile pour ne pas se laisser gagner par la première impression : les histoires sont d'une navrante mièvrerie ! (Pour "Belinette ou la jeune vieille" et "la princesse Hébé et le prince Percin-Percinet" que j'ai lu pour le moment.)

 

La critique des travers de l'ancien régime est à peine nimbée de merveilleux. Un merveilleux qui vaut le détour.

 

J'ai beaucoup aimé "la princesse Hébé et le prince Percin-Percinet" pour ses descriptions de lieux enchanteurs et ses péripéties incroyables. (Il faudrait que je relise l'approche du palais de la fée Anguillette avec un livre sur le langage des fleurs en parallèle tant la symbolique de celles-ci semble avoir de l'importance.)

 

Donc, à lire pour le dépaysement et les gravures qui sont reproduites dans l'ouvrage : elles ont le charme des illustrations de Gustave Doré même si elles n'en ont pas la finesse et la précision dans les détails.

 

C'est un authentique ouvrage pour collectionneur de contes car je n'avais jamais rien lu d'approchant à ce jour. De plus la préface de l'auteur foisonne d'infos sur les fées et elle est bien appuyée par le glossaire adjoint par l'éditeur. A elle seule, elle vaut le détour.

Commenter cet article